THE DISCRETE CHANNEL WITH NOISE

Du dimanche 8 avril au 8 juillet 2018 - Vernissage le samedi 7 avril à 15h

THE DISCRETE CHANNEL WITH NOISE, 
Clare Strand

Légende visuel : Clare Strand, The Discrete Channel with Noise : Information Source #3, 2018, courtesy Parrotta Contemporary Art

Exposition

Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste britannique Clare Strand donne forme aux recherches développées lors de sa résidence au CPIF en 2017. Utilisant la photographie, la peinture, l’installation avec des machines et du son, l’artiste traite ici avec humour de la perte et du brouillage dans la communication.
 
Elle y dévoilera notamment – à côté de travaux plus anciens – ses premières peintures, des grands formats réalisés selon un protocole mis en place avec son mari. Tout à la fois espiègle et sérieuse, populaire et savante, banale et mystérieuse, son œuvre se joue des oppositions pour mieux saisir la complexité de notre présent et s’en amuser. Elle est aussi en lien avec le quotidien, plus précisément avec la part d’inattendu qui s’y joue. Si les idées sont fondamentales dans la pratique de Clare Strand et qu’elle ne se cantonne pas à un style, c’est bien la photographie qui constitue le cœur de son travail. Elle met ainsi en scène la fragilité des images, leur élaboration, leur destruction, la transmission et les modifications dont elles font l’objet. Pour ce faire, elle s’appuie notamment sur ses archives, des photos anciennes – souvent pseudo-scientifiques – collectées depuis 20 ans. Le titre de l’exposition, qui pourrait se traduire par « Communication intime avec interférences », fait aussi bien écho à la première théorie de l’information du mathématicien Claude Shannon (1916-2001), qu’aux mésaventures de Mike Teavee, personnage du roman de Roald Dahl Charlie et la Chocolaterie (1964).

Artiste

« Mon objectif est de prendre à partie la photographie en soulignant ses multiples usages et limitations : je me tiens en permanence à la limite entre l’évidence et l’absurde. » disait Clare Strand en 2013.
Née en 1973 à Brighton, Clare Strand a étudié au Royal College of Art, Londres et vit au Royaume-Uni. Elle a notamment exposé au Museum Folkwang d’Essen où elle a connu en 2009 sa première exposition personnelle d’envergure, au Victoria and Albert Museum à Londres en 2012, aux Rencontres d’Arles en 2013 et au CPIF en 2014. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections importantes : Arts Council England ; The National Collection ; The British Council ; le Museum Folkwang ; la banque Unicredit ;  la New York Library ; le Victoria and Albert  Museum ; le Centre Pompidou et depuis peu le MoMA de New York et le Mead Museum, Massachusetts. Elle est représentée par la Galerie Parrotta (Stuttgart / Cologne).

Infos pratiques 

Vernissage public le samedi 7 avril, à 15h suivi d'une rencontre dialoguée avec Pascal Beausse, critique d’art et commissaire d’exposition Navette gratuite Départ de Paris, Bastille, à 14h10 Retour estimé à 19h
Renseignements et réservation : contact@cpif.net
 
Entrée libre Du mercredi au vendredi de 13h à 18h Les samedis et dimanches de 14h à 18h L'exposition sera exceptionnellement fermée les 9, 10 et 20 mai, et fermera à 16h30 le 19 mai.
Exposition réalisée avec le soutien du programme Fluxus art projects et de l’Institut Français.
Centre Photographique d’Île-de-France Cour de la Ferme Briarde 107, avenue de la République 77340 Pontault-Combault
www.cpif.net