STANDARDS

Du dimanche 4 février au 27 mai 2018 - Vernissage le 4 février 2018 à 18h

STANDARDS, 
Camille Fallet

L'artiste

Camille Fallet a commencé par documenter les paysages de l’Aveyron, où il a grandi, et poursuit une série sur les Molènes, hautes plantes qu’on trouve presque partout dans le monde, disséminées par le vent et les automobiles. À la manière d’un enquêteur ou d’un na-turaliste, Camille Fallet relève à chaque fois dans un environnement donné des éléments potentiellement significatifs. Sa recherche est aussi celle d’images antérieures, liées à un imaginaire personnel. Dans cette mémoire visuelle associative, la notion de découpage, au double sens d’extraction et de séquence, tient une place essentielle. Elle constitue le lien entre les bandes dessinées, les films fantastiques et les livres d’artistes utilisant la photographie à travers lesquels son regard s’est formé.
Diplômé de l’École supérieure des beaux-arts de Nantes et du Royal College of Art de Londres, Camille Fallet a récemment publié Anthologie de l’ordinaire / Bordeaux
sans légende, issu d’une commande sur l’agglomération bordelaise.

L'exposition

Pour l’exercer, Camille Fallet a choisi un « sujet » commun, à la fois bien défini et en expansion. À Londres, à Glasgow, dans le périmètre du Grand Paris ou de la communauté d’agglomération de Bordeaux, son travail s’est concentré sur l’architecture « moderne », les espaces intermédiaires et les circulations multiples qui constituent les territoires urbanisés. Il tient, d’une part, de l’enregistrement en séries : répertorier des typologies, traiter un ensemble sous différents aspects. Il procède, d’autre part, d’un mouvement d’approche, généralement depuis la périphérie, où apparaissent détails et points de vue inattendus. Les photographies font ensuite l’objet d’un montage — assemblage dans l’espace, projection, mise en page. Ces formes réactivent souvent des modèles photographiques ou des œuvres d’artistes reconnus. Chez Camille Fallet, il ne s’agit pas d’une attitude post-moderne (il n’y a ni vérité ni original, uniquement simulacre et copie), mais de la possibilité d’exercer son propre regard en s’appropriant une histoire et, pourquoi pas, en la réinventant. Entre reprise et déplacement, ses images ouvrent alors à une compréhension critique de l’urbanisation actuelle et peuvent informer des actions visant à la transformer.

Autour de l'exposition

RENCONTRE
Rencontre avec Camille Fallet  
Dimanche 4 février 2018
LIVRE DISPONIBLE
Camille Fallet  
Anthologie de l’ordinaire / Bordeaux sans légende
Bordeaux-Métropole, 2017
2073 photographies, 496 pages, 15 €
 
RENCONTRE
Paris extra muros
Camille Fallet, photographe, dialogue avec Sylvain Maestraggi, essayiste, photographe et membre du
Voyage métropolitain  
Jeudi 15 février 2018 de 18h30 à 20h à la Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris
Dans le cadre du séminaire « Mobilités » : un cycle de quatre rencontres proposées par Jean-François Chevrier, historien d’art, professeur à l’École des beaux-arts de Paris, commissaire d’expositions.
Aujourd’hui, plus que jamais, l’étude des formes artistiques et particulièrement des œuvres photographiques, appelle un examen historique et critique
des formes et des discours de la mobilité. Les quatre rencontres permettront de montrer comment la photographie peut participer à ce projet quand elle est associée à une expérimentation sociale autant qu’aux arts de l’image et du corps en mouvement.
PROJECTION
Blow Out (1982, 107 min.) de Brian De Palma
avec John Travolta et Nancy Allen
Projection suivie d’une discussion  
avec Camille Fallet  
Samedi 26 mai 2018 à 19h

Info pratiques

ADRESSE ET INFORMATIONS
Le Point du Jour
Centre d’art/Éditeur
107, avenue de Paris
50100 Cherbourg-en-Cotentin
Tél. 02 33 22 99 23
www.lepointdujour.eu
CONTACT PRESSE
Anne Gilles, responsable des relations avec les publics
t. 02 33 23 45 33
anne.gilles@lepointdujour.eu
HORAIRES D’OUVERTURE
Du mercredi au vendredi de 14h à 18h
Samedi et dimanche de 14h à 19h
Visites scolaires :
Du lundi au vendredi,
de 8h à 12h30 et de 14h à 18h
sur rendez-vous
Entrée libre