NATURE, JUNGLE, PARADIS

Du samedi 17 mars au 27 mai 2018 - Vernissage le samedi 17 mars 2018 à 12h30

NATURE, JUNGLE, PARADIS, 
Clarisse Hahn

Clarisse Hahn, de la série NATÜR, photographie, 2018, 120 x 80 cm. Production CRP/ © Clarisse Hahn

L’exposition Nature, Jungle, Paradis propose un choix dans l’œuvre plurielle de l’artiste Clarisse Hahn, qui depuis une quinzaine d’années mène une réflexion tendue sur l’image, ses usages historiques et contemporains.
 
Au CRP/, elle confrontera de nouvelles productions : la série de photographies NATÜR et la pierre gravée Aux aventuriers, à la série des Boyzone à l’origine de sa recherche. Elle présentera également à cette occasion la vidéo Los Desnudos tirée de la série Notre Corps est une arme.
Clarisse Hahn a choisi de mettre en regard ses œuvres avec certaines images tirées du fonds photographique du centre d’art : images de Roland Lacoste, photographe à Usinor Trith, ainsi que des images réalisées par différents amateurs dans le cadre du concours « Vivre, créer et travailler au Pays », proposé par le Printemps Culturel du Valenciennois et le CRP/ en 1981. Ces images nous en disent beaucoup sur l’imaginaire poétique et politique des habitants de la région à l’époque.
L’artiste s’intéresse au langage des corps, à ce que les gestes et postures figées dans les images disent de nos sociétés. Elle met à jour leurs modes de fonctionnement comme signes d’appartenance communautaire. Répertoire gestuel que l’on retrouve dans l’art à travers l’histoire et que l’artiste repère et revisite à travers ses séries.
"De la crise des migrants aux touristes modernes en quête de sensations mystiques, des jeunes garçons jugés aux travailleurs des mines, en passant par les peuples « exoticisés » ou les corps des athlètes prénazis, c’est une fresque de l’humanité à la recherche d’un paradis perdu, que construit Clarisse Hahn. Il en va d’une démystification qui implique une expérience de mise à nu de soi, de ses propres fantasmes et projections sur la « nature » qui ne laisse pas indemne. Clarisse Hahn, comme les personnages de ses œuvres, franchit des seuils et nous amène par le regard porté sur celles-ci, à faire de même. Clarisse Hahn ouvre des brèches dans les images, pour en faire ressortir la vérité du réel."
Prix du meilleur film court de la compétition internationale au Milano film festival en Italie.

Exposition réalisée en partenariat avec la Galerie Jousse Entreprise, Paris.
En 2018, Clarisse Hahn réalise Mescaline, un premier film de fiction, qui est sélectionné au festival de court métrage de Clermont Ferrand et diffusé sur France 2.
Les œuvres photographiques et vidéos de Clarisse Hahn figurent dans les collections du CNAP, du Musée National d’Art Moderne et du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.
En 2014, la Cinémathèque française consacre une rétrospective à ses vidéos, dans le cycle « Cinéma d’avant-garde » de Nicole Brenez.
Clarisse Hahn est représentée par la galerie Jousse Entreprise à Paris, qui lui a consacré plusieurs expositions personnelles de photo et vidéo.

Inauguration samedi 17 mars à 12h30 suivie d’une projection privée du dernier film de Clarisse Hahn, Mescaline au Cinéma de l’Imaginaire à 16h.