HYPOTHÈSE DU REGARD, VARIATIONS DISCONTINUES ET GREFFES INSTABLES

Du 24 novembre 2018 au 27 janvier 2019 - Vernissage le vendredi 23 novembre à 19h

HYPOTHÈSE DU REGARD, VARIATIONS DISCONTINUES ET GREFFES INSTABLES, 
Monique Deregibus, Philippe Terrier-Hermann, Randa Maroufi

Dans le cadre de l’inauguration du Centre Photographique Marseille, Les Ateliers de l’Image invitent Monique Deregibus à présenter son travail Hypothèse du Regard, variations discontinues et greffes instables, avec en parallèle des projections des films de Philippe Terrier-Hermann et Randa Maroufi.
En savoir +

L'exposition

Hypothèse du Regard, variations discontinues et greffes instables de Monique Deregibus devrait permettre de revisiter le travail  photographique du Nouveau Mexique montré en une arborescence temporelle. 10 années de prise de vues 1989/1999 au cours desquelles des variations minimales ont pu être enregistrées telle une partition de musique répétitive.

En parallèle de cette exposition, Philippe Terrier-Hermann et Randa Maroufi présentent respectivement leur film La possibilité d’un rêve, des hommes en trop, une île, et Stand-by Office.

Autour de l’exposition

Rencontre et projections le 24.11.2018.
— au Frac PACA
À partir de 14h

Conférence le 26.01.2019
— au Centre Photographique Marseille
À partir de 11h

Vernissage & Inauguration

Le vendredi 23.11.2018
à 19h

Exposition & Projections

Du 24.11.2018 au 27.01.2019 de 14h à 19h du mercredi au samedi (le mardi sur réservation pour les groupes)

L’exposition et les projections sont ouvertes et gratuites au public.

Ouvertures exceptionnelles les dimanches 25.11.2018 et 27.01.2019 avec brunch convivial de 11h à 15h (sur réservation)
Fermeture exceptionnelle du 23.12.2018 au 02.01.2019

www.centrephotomarseille.fr