EMMY’S WORLD

Du samedi 24 mars au 29 avril 2018 - Vernissage le samedi 24 mars à 17h

EMMY’S WORLD, 
Hanne van der Woude

Exposition

En 2009, une rencontre fortuite lia la vie de la photographe Hanne van der Woude (Nijmegen, 1982) à celles d’un couple d’artistes beaucoup plus âgés, Ben Joosten (1931-2013) et Emmy Eermans (1931). L’attention attirée par sa présence particulière, Van der Woude rencontra d’abord Ben Joosten dans la rue. A l’occasion d’un rendez-vous pris pour faire le portrait de Ben dans sa maison à la campagne, elle rencontra sa femme Emmy, triant ses collections dans l’un des cinq greniers de la maison. C’était là un début insolite, mais Van der Woude comprit immédiatement qu’Emmy était une personne remarquable.

Le couple vivait dans une ancienne école au côté un peu magique, dans la région de Betuwe aux Pays-Bas. Hanne van der Woude souhaita capter dans son travail quelque chose de l’atmosphère éthérée qu’elle perçut, spécialement autour d’Emmy. Qu’elle y ait réussi peut être attribué au fait qu’elle fit bientôt partie de la maisonnée. Dans les années qui suivirent, l’affection mutuelle se transforma en une quasi intimité familiale, donnant à Van der Woude de nombreuses opportunités de créer des images. Progressivement, Emmy elle-même devint le vrai sujet de ce projet.

Emmy’s World n’est pas un reportage photographique, mais le résultat d’une collaboration artistique entre la photographe et Emmy et Ben, eux aussi des faiseurs d’images. Après un certain temps, leur compagnie s’agrandit de l’arrivée soudaine du frère de Ben, Egbert, qui vint vivre avec eux après un long et solitaire séjour dans le sud de la France. Les portraits de Van der Woude, ainsi que les documents personnels d’Emmy (carnets de dessins, de notes et photographies) retracent les changements qui bouleversèrent l’univers d’Emmy, particulièrement à la mort d’Egbert puis de Ben.

Emmy’s World est un projet photographique émouvant qui a beaucoup à dire sur des sujets de société contemporains tels que l’amitié intergénérationnelle, la créativité, l’art de vivre, l’indépendance et l’attention portée aux êtres chers.

Artistes

Hanne van der Woude [1982, Nijmegen]. Diplômée de ArtEZ à Arnhem (PaysBas), où elle vit et travaille.
Elle développe des projets personnels et sur la durée, comme MC1R – Natural Red Hair [2005-2008] et Emmy’s world [2009-2015] avec un retentissement à l’international.
Son travail a été exposé au Fotomuseum de La Haye [2008], dans le Kiyosato Museum of Photographic Arts à Yamanashi, Japan [2010], dans le Musée de la photographie d’Amsterdam, Huis Marseille (2015) et le Fotografie Forum Frankfurt en Allemagne (2016) et les Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie (Québec, 2016).
www.hannevanderwoude.com
Emmy Eerdmans (1931) fut lauréate du Prix de Rome (peinture) en 1957.  Après avoir voyagé à travers l’Italie, elle s’installa à Anvers dans les années 60, et y développa le style expressif qui caractérise ses dessins, aquarelles et peintures. En 1964, elle épouse Ben Joosten avec lequel elle a un fils. Une compilation de son travail intitulé Tussen oog en hand a été publié en 2001.
Ben Joosten (1931–2013) et ses frères dirigèrent une célèbre fonderie artisanale de bronze. Leur travail influence une grande partie de la sculpture produite aux Pays-Bas dans les années 60. Par la suite, Ben développa également ses talents d’artiste graphique. En 2010, la publication Tussen brons en lood rendit compte de l’ensemble de son œuvre.
Egbert Joosten (1938–2012) travailla comme mouleur de bronze pour l’entreprise familiale, et en tant que sculpteur pour lui-même. A la fin des années 1970, il opta pour une vie de liberté dans le sud de la France. Il eût 4 enfants. 2012 le vit revenir aux Pays-Bas pour être accompagné par sa famille pendant les derniers mois de sa vie.

Infos pratiques

Espace Séraphine Louis - 11, rue du Donjon - 60600 Clermont-de-l’Oise 
Mercredi, samedi, dimanche de 14h à 18h 
Sur rendez-vous pour les scolaires au 09.83.56.34.41